Accueil > Membres > Chercheurs et membres associés > Enriquez Eugène

Enriquez Eugène

samedi 23 mars 2013

Professeur honoraire de sociologie à l’Université Paris-Diderot – Paris 7

Contact : tecar2@uol.com.br

Responsabilités scientifiques et éditoriales

  • Co-fondateur en 1972 de Connexions (érès), et rédacteur en chef jusqu’en 1991.
  • Co-fondateur en 1993 et membre du conseil d’administration du CIRFIP (Centre international de recherche, de formation et d’intervention en psychosociologie).
  • Co-fondateur en 1993 de la Revue Internationale de Psychosociologie (Eska), et co-rédacteur en chef jusqu’en 2005.
  • Co-fondateur en 2005 de la Nouvelle Revue de Psychosociologie (érès), et co-rédacteur en chef jusqu’en 2012.
  • Membre fondateur en 1985 de l’ISPSO (International Society for The Psychoanalytical Study of Organizations).

Champs/domaines/thèmes de recherche

  • Processus d’interventions dans les organisations.
  • Phénomènes de pouvoir.
  • Les questions de l’État et de la démocratie.
  • Le rôle du sujet dans le travail de la culture.
  • Le rôle des processus inconscients dans le travail de la culture.

Thèse d’État : « De la Horde à l’État ».
Année de soutenance : 1980.

Publications les plus significatives

Ouvrages

  • De la horde à l’Etat – Essai de psychanalyse du lien social, 1983, Paris, Gallimard.
  • Les figures du maître, 1991
  • L’organisation en analyse, 1992, Paris, Presses Universitaires de France.
  • Les jeux du pouvoir et du désir dans l’entreprise, 1997, Paris, Desclée de Brouwer.
  • Clinique du pouvoir – Les figures du maître, 2007, Ramonville-Saint-Agne, coll. « Sociologie clinique », érès.
  • Désir et résistance : la construction du sujet, 2011, Entretiens avec Joël Birman et Claudine Haroche, Lyon, Parangon/Vs.
  • Les tumultes de l’amour, 2012, Lyon, Parangon/Vs, coll. « Situations critiques ».

(Co)direction d’ouvrages

  • La formation psychociale dans les organisations, 1971, (avec P. Goguelin, J. Cavozzi et J. Dubost), Paris, Presses Universitaires de France.
  • Le sexe du pouvoir. Femmes, hommes et pouvoirs dans les organisations, 1986, Nicole Aubert, Eugène Enriquez, Vincent de Gaulejac (dir.), Paris, Desclée de Brouwer.
  • L’inconscient de la science, 1991, Paris, Dunod.
  • L’analyse clinique dans les sciences humaines, 1993, (avec G. Houlé, J. Rhéaume, R. Sévigny), Laval, Québec, Ed. Saint-Martin.
  • Le goût de l’altérité, 1999, Eugène Enriquez (dir.), Paris, Desclée de Brouwer, coll. « Sociologie clinique ».
  • La face obscure des démocraties modernes, 2002, (avec Claudine Haroche), Toulouse, érès.
  • Vocabulaire de psychosociologie – Références et posistions, 2002, (avec Jacqueline Barus-Michel et André Lévy), Ramonville-Saint-Agne, érès.
  • Désir de penser, peur de penser, 2006, (avec Claudine Haroche et Jan Spurk), Lyon, Parangon V/s, coll. « Situations critiques ».

Articles ou chapitres d’ouvrages

  • « Le pouvoir et son ombre sexuelle », 1986, in Le sexe du pouvoir. Femmes, hommes et pouvoirs dans les organisations, Nicole Aubert, Eugène Enriquez, Vincent de Gaulejac (dir.), Paris, Desclée de Brouwer.
  • « Le travail de la mort dans les institutions », 1987, in René Kaës (dir.), L’institution et les institutions, Paris, Dunod.
  • « L’art de gouverner dans les trois métiers impossibles » (avec Mireille Cifali, Jean Cournut et Michel Fain), Les Belles Lettres.
  • « L’individu pris au piège de la structure stratégique », 1989, Connexions n° 54, Ramonville-Saint-Agne, érès.
  • « La sexualité, un objet étrange pour la sociologie », 1996, in Jean Cournut (dir.), Psychanalyse et sexualité – Questions aux sciences humaines, Paris, Dunod.
  • « Une effervescence bien tempérée », 2002, « Mémoires du futur », Connexions, 2002/2, Ramonville-Saint-Agne, érès.
  • « Idéalisation, sublimation », 2002, in Vocabulaire de psychosociologie – Références et posistions, 2002, Jacqueline Barus-Michel, Eugène Enriquez et André Lévy (dir.).
  • « Simmel Georg », 2002, Vocabulaire de psychosociologie – Références et posistions, 2002, Jacqueline Barus-Michel, Eugène Enriquez et André Lévy (dir.).
  • « L’idéal-type de l’individu hyper-moderne : l’individu pervers ? », 2006, in Nicole Aubert, L’individu hypermoderne, Toulouse, érès.
JPEG - 13.8 ko
E Enriquez

Un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?