Accueil > Psychosociologie et sociologie de l’intervention > Psychosociologie et sociologie de l’intervention

Psychosociologie et sociologie de l’intervention

jeudi 2 mai 2013

Trois champs de recherche structurent les projets scientifiques et dispositifs d’intervention de cet axe :
- Penser et accompagner les processus de désubjectivation/ resubjectivation et de désocialisation/resocialisation.
- Déconstruire la demande sociale et les catégories de la pensée profane et scientifique.
- Proposer une approche clinique et critique impliquée dans la formation continue, l’éducation populaire et l’accompagnement des mouvements citoyens et des acteurs socio-éducatifs.

Cet axe est actuellement porté par l’équipe constituant le Laboratoire de Changement Social : http://lcs.univ-paris-diderot.fr

Penser et accompagner les processus de désubjectivation/ resubjectivation et de désocialisation/resocialisation.

Il s’agit ici de mettre l’accent sur ce qui fait la spécificité d’une approche clinique psycho-sociale et socio-psychologique au sein des sciences humaines et sociales, lorsqu’il s’agit de se confronter à ce qui entrave et/ou favorise les processus de subjectivation et de socialisation et de suivre les processus selon lesquels se reprend la capacité de nouer des liens et à reconstruire des relations coopératives.

Les dispositifs de recherche et d’intervention élaborés par les psychosociologues, en recréant de la parole et du lien social, permettent non seulement de penser de tels mécanismes mais constituent un contenant susceptible de faire advenir et d’accompagner ces processus à travers un processus de déconstruction des pratiques, représentations et imaginaires sociaux.

Déconstruire la demande sociale et les catégories de la pensée profane et scientifique.

Sociologues et psychosociologues cliniciens, dans le cadre de chaque intervention comme dans leurs travaux de recherche fondamentale, déconstruisent les catégories de pensée profanes et scientifiques qui instruisent la demande sociale et se donnent à saisir non seulement par l’analyse des contenus de ces construits, mais également à travers les pratiques discursives en situation d’intervention.

Proposer une approche clinique et critique impliquée dans la formation continue, l’éducation populaire et l’accompagnement des mouvements citoyens et des acteurs socio-éducatifs.

Les psychosociologues intervenants sont impliqués dans la mise en place de conférences citoyennes, l’animation de groupes d’implication et de recherche, d’ateliers de lecture, de créativité (auprès d’équipes pédagogiques en intervenant notamment, par l’intermédiaire d’associations, auprès des bénévoles et professionnels accompagnant des publics vulnérables), de tables rondes, afin de faire réfléchir différentes catégories d’acteurs sur une même problématique, en les invitant à construire des supports permettant de mettre en lumière leurs craintes, leurs désirs, leurs représentation individuelles et collectives, etc.

Cet axe, comme celui consacré à la « Sociologie clinique et la psychosociologie », est sensible à l’élaboration d’une épistémologie de la clinique en sciences humaines, portant sur la clinique comme mode spécifique de production de connaissances en sociologie et psychosociologie, dans un dialogue épistémique avec les autres disciplines.

Messages

Un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?